Florence Foresti: Mother Fucker

À celles et ceux qui veulent mettre un bébé en route, prenez une bonne dose de second degré avant d'ingurgiter Mother Fucker de Florence Foresti, un spectacle écrit peu de temps après la naissance de sa fille Toni en juillet 2007.

725745

Pour ceux qui ont déjà franchi le pas, enfoncez-vous dans le fauteuil, détendez-vous et rigolez. Car quand la plus givrée des humoristes françaises se met en mode "lange-biberon-poussette", ça ne parle pas que de gouzi-gouzi, areu et autres bonheurs du genre.

Maman Foresti est plutôt dépassée par les événements, à la fois désespérée de ne plus pouvoir s’envoyer quinze mojitos en boîte de nuit et rongée par la culpabilité de ne pas être responsable et mature. Avec plus de 400.000 spectateurs en France et 650.000 DVD vendus, Mother Fucker est plus qu’un hommage décapant à ces mères héroïnes, c’est un incontournable de l’humour français.

Un spectacle né d’une grosse angoisse de l’humoriste: "J‘avais peur d’être transformée par la maternité. Peur que le sens des réalités me fasse perdre mon autodérision nécessaire à ma création. J’avais peur que ma carrière s’arrête". Nous voilà tous rassurés…

Sur le même sujet
Plus d'actualité