Flippé, le dauphin

Nager avec les dauphins, un rêve de gosse… mais qui n’est pas sans conséquences. Démonstration en images sous-marines.

Magazine Thalassa: Pacifique Nord France 3 20h35 [2*]

484758

Pour ce dernier voyage estival, Georges Pernoud nous invite à découvrir, en quelques escales, les particularités du nord du Pacifique. Le périple nous emmène de l’Oregon à Taïwan et s’arrête notamment le long d’une côte hawaiienne pour un reportage qui devrait éveiller l’intérêt des téléspectateurs. Dans ce lieu que n’indique aucune carte vit une communauté unique en son genre: Dauphinville, une sorte de congrégation informelle de deux cent cinquante personnes qui, chacune, ont décidé de tout abandonner pour vivre à cet endroit précis de l’archipel d'Hawaii. Car dans ses eaux claires évoluent mille à deux mille dauphins à long bec. Après une nuit passée au large à se nourrir, ils se rapprochent des rivages dès potron-minet. Le moment tant attendu pour les membres de Dauphinville, passionnément amoureux du doux mammifère. Commence alors un étrange ballet ludo-aquatique entre hommes et dauphins. Une relation privilégiée, intense, presque mystique pour certains "Dauphinvillois" en quête de spiritualité, persuadés que l’animal a quelque message à nous transmettre sur l’amour.

 

Ils pourraient faire figure de simples babas cool anthropomorphiques. Mais leurs jeux quotidiens sont à l’origine d’une véritable polémique. Chez les Hawaiiens de souche, tout d’abord: le dauphin figure, dans leur culture, parmi les divinités de l’océan, et les approcher est une offense. Les militants écolos, eux, s’inquiètent surtout des dérives de cet attrait grandissant de l’homme pour le mammifère qui, ainsi sollicité, en oublie de se reposer et va parfois jusqu’à fuir la baie pour retrouver un peu de tranquillité. Alertées, les autorités fédérales se sont emparées du problème: désormais, nager avec les dauphins n’est autorisé qu’à certaines heures du jour et dans des endroits bien délimités. Histoire que les générations futures puissent, elles aussi, profiter du merveilleux spectacle d’un dauphin jaillissant des eaux.

 Anne-Claire Préfol

Sur le même sujet
Plus d'actualité