Fallen: Le néphilim

Avant d'arborer des crocs pour Vampire Diaries, Paul Wesley flirtait avec les anges dans Fallen.

807837

Cela ne devait rester qu'un simple téléfilm d'été sur ABC Family, en 2006. Mais au vu du succès rencontré par Fallen, la chaîne câblée américaine – spécialisée dans les productions pour gamins et/ou boutonneux – décida illico d'en imaginer une suite, pour devenir, un an plus tard, une mini-série en trois parties.

Dans ce premier chapitre diffusé ce soir sur Club RTL, nous ferons ainsi la connaissance d'Aaron Corbett. Un adolescent élevé par ses parents adoptifs.

Mais à l'orée de son 18e anniversaire, voilà le jeune adulte bousculé par d'étranges événements. Quand il ne cauchemarde pas la nuit, l'ex-orphelin peut également converser avec les animaux!

Grâce aux révélations d'un messager venu à sa rencontre, le héros va alors comprendre sa vraie nature: il est en réalité un néphilim. Autrement dit le rejeton d'un ange et d'une humaine chargé, selon une prophétie, de renvoyer ses semblables au paradis.

"Je n'étais pas vraiment étonné de voir qu'on allait développer d'autres histoires après le téléfilm initial", se souvient Paul Wesley, l'interprète principal de Fallen. "Après tout, ce scénario adapté des romans de Thomas Sniegoski bénéficiait d'une réalisation phénoménale", poursuit celui qui est aujourd'hui mondialement connu pour le rôle de Stefan, ce suceur de sang star de Vampire Diaries.

On sera toutefois surpris par la différence de traitement entre les différents épisodes. Si l'introduction pourra sembler parfois mièvre et naïve, la suite (proposée dès la semaine prochaine) apparaît immédiatement comme beaucoup plus sombre. "Tout simplement parce qu'à ce moment-là, Aaron aura l'impression de porter tout le poids du monde sur ses épaules." Et, surprise de taille, Bryan Cranston, la vedette de Breaking Bad, incarne le personnage de Lucifer dans ce feuilleton endiablé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité