Espagne, le crépuscule d’un roi

A l'occasion de l'abdication du Roi Juan Carlos, la Trois modifie ses programmes et propose la rediffusion du documentaire "Espagne, crépuscule d'un roi" réalisé par Caroline du Saint avec Ibar Aibar. Ce programme sera diffusé à 21H05 sur la TROIS.

1114240

Depuis deux ans, l'image du Roi Juan Carlos est ternie par une série de scandales. Éclaboussé par une affaire de corruption qui touche son gendre, fragilisé par des soucis de santé, touché par des affaires de moeurs, celui qui a été le Roi le plus populaire d'Europe est profondément affaibli. La Monarchie espagnole résistera-t-elle au parfum de scandale qui l'enveloppe?

Avril 2012. Il aura suffi d'une photo, montrant Juan Carlos, posant devant le cadavre d'un éléphant, pour que tout remonte à la surface. Alors que le pays est usé par une crise sans précédent, que 27% de la population est au chômage, l'Espagne découvre que le Roi s'offre des safaris luxueux, à 45 000 euros la semaine… C'est le scandale de trop. L'Espagne découvre l'autre visage de Juan Carlos.  Car cette affaire est loin d'être la seule. Train de vie luxueux, affaires de moeurs, enfants cachés, brouilles familiales.. mais aussi scandales de corruption : le gendre du Roi est poursuivi pour avoir détourné des millions d'euros de fonds public. L'étau se resserre autour de la Famille Royale : la fille du Roi est à son tour touchée par le scandale, elle a même été mise en examen par la justice, avant d'être finalement blanchie. Juan Carlos a pourtant été l'idole des Espagnols, pendant des décennies. Élevé par le dictateur d'extrême droite Franco, il a réussi la prouesse de se convertir en symbole de la Démocratie… Depuis son couronnement en 1975, le Roi fait l'objet d'un véritable culte… 90% d'opinions favorables pendant 35 ans. Une image positive, soigneusement fabriquée, dans la presse mais pas seulement. La propagande Royale commence même dès l'école…
Depuis, sa popularité s'est effondrée. Pour la première fois, plus de la moitié des Espagnols ont une opinion défavorable du Roi, et réclament une nouvelle Constitution. La crise économique et les scandales ont libéré la parole sur la première institution de l'État. L'image de la famille Royale Espagnole, celle d'une monarchie modeste, proche du peuple, garante de la démocratie en prend un coup. Le Roi Juan Carlos fait l'objet de caricatures, et se fait désormais attaquer dans la presse. Sur le plan politique, les Républicains surfent sur la vague en réclamant une nouvelle Constitution. D'autres voix s'élèvent pour réclamer l'abdication du Roi, au profit de son fils Felipe, mais il est peut-être trop tard pour sauver la Monarchie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité