Envoyé spécial: Les résidences sécurisées

L'idée de résidence surveillée est née, tiens donc, aux États-Unis. Le concept est simple. On s'enferme dans un cloître rutilant entre gens aussi aisés et maladivement paranos que soi.

35131

Rajoutez des grilles, des murs, des gardes, des caméras de surveillance, l'absence totale d'autres classes sociales et vous obtiendrez une paix artificielle, tout ce qu'il y a de plus convenable.

Comme le montre Envoyé spécial, le concept n'a pas tardé à se retrouver en France, notamment à la Côte d'Azur. Le renforcement du discours sécuritaire des dix dernières années a achevé de rallier une frange conséquente de la classe moyenne vieillissante à l'idée de résidence surveillée. Entre les promoteurs immobiliers qui ont fait de ce type d'habitation leur norme et les urbanistes qui crient les dangers de la fragmentation des villes, le débat s'intensifie.

9 juin: France 2 20h35 – Envoyé spécial: Les résidences sécurisées

Sur le même sujet
Plus d'actualité