Enquête de santé: la fin du médecin de famille

Autrefois, dans toutes les bonnes familles, on comptait un avocat, un curé et un médecin. 

1212757

Aujourd'hui, biffez les mentions inutiles, les deux derniers cités ne font plus recette. Faute de repreneurs, nombre de cabinets mettent la clé sous le paillasson dans les zones rurales comme en périphérie des grandes villes. On estime à 40 % les médecins libéraux en situation d'épuisement professionnel et le taux de suicide chez les généralistes est deux fois plus élevé que dans le reste de la population. La machine semble donc solidement grippée. Même les incitants financiers ne suffisent plus à susciter des vocations. Après la diffusion d'un docu plutôt alarmant, Michel Cymès, Benoît Thevenetet Marina Carrère d'Encausse ausculteront le problème en présence d'experts.

Sur le même sujet
Plus d'actualité