En France à l’heure allemande

Des films amateurs, jamais visionnés par quelqu’un d'autre que par leurs propriétaires, depuis 70 ans. Leur contenu pousse à se gratter le crâne, à voir les choses sous un autre angle. 

665609

Sur un extrait, des soldats allemands, quelques jours après l’invasion de juin 40, draguent une Française, plutôt peu résistante à l’idée. Une autre bobine révèle un policier hexagonal hilare, tirant sur une clope roulée avec des soldats allemands dans une auberge.

"Et si l’invasion nazie avait un visage moins dur qu’on ne l’imaginait?" s’interroge d’emblée En France à l’heure allemande. Les envahisseurs commencent à se la couler douce, à trinquer à la piscine et à tâter du cochon à la broche.

La population occupée tente parfois le contact, intéressée, séduite ou roublarde. Mais plus la guerre dure, plus les rancœurs s’amoncellent.

Les Français comprennent que les Allemands n’ont pas que le farniente en tête. Et le développement de la résistance installe définitivement la répression.

Sur le même sujet
Plus d'actualité