En attendant son tour

L'héritier vieillissant du trône s'est forgé une vie en marge du protocole. Un document qui gratte derrière l'image officielle.

484790

A peine sortis des J.O., de Wimbledon, du jubilé de la reine, de Wiggins les rouflaquettes, il fallait bien encore se tartiner un peu le cerveau de folklore anglo-saxon avant d'envisager la rentrée. Le choix de La Une (et de France 3 deux jours plus tard) s'est donc porté sur le prince Charles, non sans avoir ouvert la soirée avec un portrait de lady Di, pour le 15e anniversaire de sa mort. Charles, le destin d'un prince cherche à dépasser le sceau durablement imprimé par son ex-épouse sur sa réputation et celle de la famille Windsor. Dès son plus jeune âge, Charles de Galles, prince héritier de profession, aimait roucouler avec les femmes. C'est son grand-oncle et mentor, le manipulateur lord Mountbatten, qui lui avait à peu près dit: "Petit, les femmes, profites-en tant que tu peux. Mais après, il faudra que tu épouses une femme sérieuse au caractère doux." On lui compte une douzaine de conquêtes ou de presque coup de foudre et autres amourettes. Parmi elles, Camilla Shand, son actuelle femme, et même la grande sœur de Diana, Sarah Spencer. Bref, chemin faisant, le prince Charles dut dépasser son statut de damoiseau éternellement héritier. "Prisonnier d'un rituel malgré lui, confie Andrew Orr, réalisateur du documentaire, il a su s'inventer un rôle bien à lui, fait de tout sauf d'attentisme." En 2008, The Telegraph le désignait comme le membre le plus travailleur de la famille royale.

 

Depuis le début des années 80, Charles a ainsi essayé d'imposer ses vues contre l'urbanisation galopante et les tours en béton, poussant souvent le lobbying à tenter de bloquer de grands projets immobiliers. Comme il se doit, il est aussi un défenseur patenté de l'environnement. Mais cet engagement dépasse les déclarations de principe, tout comme son soutien sans limites à la médecine alternative, par exemple. Des prises de position qui ne manquent pas de soulever une volée de polémiques.

 Quentin Noirfalisse

Sur le même sujet
Plus d'actualité