Duels : Rubinstein / Arden, poudres de guerre

Elles ont popularisé l'autobronzant, le mascara, les salons de beauté et se sont élevées dans la caste très fermée des femmes les plus riches des États-Unis.

1361323

Helena Rubinstein et Elizabeth Arden ne s'appréciaient guère. Avec Estée Lauder, elles se battaient pour gagner le marché américain et rendre le maquillage quasiment obligatoire dans le quotidien d'une femme. Rubinstein est née en Pologne, dans le quartier juif de Cracovie, au sein d'une famille nombreuse et peu fortunée. Elle part pour l'Australie, fabrique sa première crème avant de parcourir le monde et de rencontrer de nombreux scientifiques pour améliorer la qualité de ses produits. Installée aux États-Unis, elle va batailler, toujours à distance, avec Elizabeth Arden, qui la surnomme la "mafia polonaise". Prêtes à tout pour obtenir la première place, elles s'espionnent et tentent de s'appuyer sur les meilleurs laboratoires pour développer une gamme de produits de plus en plus tentaculaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité