DSK, l’homme qui voulait tout

Depuis son arrestation à New York en mai 2011, les médias ne le lâchent plus. Après l’affaire du Sofitel, celle du Carlton de Lille et le livre de Marcela Iacub, Belle et bête, alimentent les colonnes.

810701

À l’évidence, Dominique Strauss-Kahn fascine autant qu’il dégoûte. A-t-on tout dit sur l’ancien directeur du Fonds monétaire international? Veut-on tout savoir? Son cas interroge la morale, mais aussi la psychanalyse.

Après les documentaires Désirs féminins et Désirs masculins, le psychanalyste Gérard Miller retrouve la sociologue Anaïs Feuillette pour se pencher sur DSK, l’homme qui voulait tout. Ensemble, ils signent un portrait freudien, alimenté par des archives et des témoignages de proches, et théorisent autour de l’inconscient de DSK comme étant celui d’un personnage de roman.

Un de ceux qui "vont jusqu’au bout de ce qui les aimante, au péril de ce qu’on appelle le bonheur". Une lecture fascinante, en attendant celle du réalisateur et scénariste Abel Ferrara.

Sur le même sujet
Plus d'actualité