[DOCUMENTAIRE] Méditerranée

Le célèbre photographe moustachu présente son nouvel opus, où il prend le pouls du "berceau de notre civilisation", sur fond de Printemps arabe.

1017304

Actualité chargée en ce début d'année pour Yann Arthus-Bertrand, l'éternel photographe en hélicoptère qui compense le carbone comme pas deux. D'abord, YAB est absorbé par Human, la suite de Home, projet de tournage pharaonique qui s'étale sur deux ans, avec plus de 2.000 interviews d'humains venus de 35 pays, autour de leurs rêves ou des bouleversements de leurs existences. Objectif: le présenter aux Nations unies lors d'une grande assemblée prévue en 2015.

En décembre, il a inévitablement sorti un calendrier regroupant ses clichés, inauguré une expo, à Reims, avant de partir planter du riz en Thaïlande, pour l'entreprise fairtrade Alter Eco. Et ce soir, la RTBF passe son dernier documentaire achevé, Méditerranée: une histoire naturelle. Il y a vingt ans, YAB consacrait un livre entier aux côtes françaises de la mer intérieure, pointant son large objectif sur les trésors du Sud hexagonal. Côte d'Azur, calanques, Camargue, contours du Languedoc-Roussillon, pied des Pyrénées: tout le littoral était passé au peigne fin.

Méditerranée: une histoire naturelle voit plus grand et s'attelle à raconter, avec force plans grandioses, l'essence de cette mer et de ses terres avoisinantes, "berceau de la civilisation". De quoi rincer l'œil des spectateurs-voyageurs, entre plan circulaire autour de la basilique Sainte-Sophie à Istanbul, caméra embarquée dans les champs italiens et caméra volante pointant droit au-dessus des rues en diagonale barcelonaises. Selon YAB, pourtant rodé aux projets transnationaux, l'expérience ne fut pas de tout repos. "C'était un film passionnant et compliqué à faire, car il est difficile de retourner survoler certaines zones à cause des troubles liés au Printemps arabe."

Sur le même sujet
Plus d'actualité