Documentaire: La famille de Nicky

Ce documentaire cousu d'humilité retranscrit l'histoire d'un homme modeste mais courageux, celle de Sir Nicholas Winton.

177563

Si tout le monde ou presque connaît le nom d'Oskar Schindler, peu nombreux sont ceux pour qui Nicholas Winton évoque quelque chose. Pourtant, l'histoire de ces hommes est profondément similaire: tous deux ont sauvé des centaines de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais si le premier récit a tôt fait d'être rendu public, le second sera rangé à l'abri des regards dans une pochette en cuir jusqu'en 1988.

À l'intérieur se trouve une très longue liste de noms d'enfants, accompagnée de plusieurs centaines de lettres de leurs parents, inquiets. Découverte par Greta, l'épouse de Winton, cette enveloppe lourde de secrets ne dévoile pas tout de suite sa signification. Ce n'est qu'après une confrontation avec son mari qu'elle comprend que cette liste représente en fait 669 enfants, Juifs pour la plupart, échappés de leur Tchécoslovaquie natale par cinq convois en train pour atterrir à Londres, sains et saufs. Le tout orchestré dans la plus grande discrétion par un jeune Britannique alors courtier en valeurs mobilières: Nicholas Winton. Fait chevalier en 2002 par Elizabeth II pour services rendus à l'humanité, l'homme reste toujours modeste quant à son geste, déclarant simplement: "Je n'avais pas de motifs particuliers. Ces gens avaient des ennuis, je pouvais les aider, alors je l'ai fait".

Repris en écho dans de nombreux articles, le récit de ce héros des temps modernes fait également l'objet de plusieurs documentaires, dont certains réalisés par le Tchèque Matěj Mináč. Récompensés de nombreuses fois, ces films auront également permis à son protagoniste de reprendre contact avec plusieurs de ses "enfants adoptifs", aujourd'hui parents d'une grande famille composée de près de 5.000 membres.

Sur le même sujet
Plus d'actualité