[DOCUMENTAIRE] Edith Piaf amoureuse

L’amour était sa raison de vivre et de chanter. Ses chansons étaient toutes liées aux hommes de sa vie.

946729

Curieuse idée de France Télévisions que de programmer deux hommages à Edith Piaf, 18 jours avant l'anniversaire de son décès. Peut-être parce que, comme va l'expliquer le documentaire proposé mardi par France 2, Les derniers jours d'Edith Piaf et surtout sa mort sont teintés d'ombres et de mystère. Alors qu'elle préparait une tournée pour les États-Unis, l'interprète de L'hymne à l'amour s’est éteinte, le 10 octobre 1963, à Grasse, à l’âge de 47 ans. Durant la nuit, on a transporté son corps en catimini du sud de la France à son appartement boulevard Lannes. Le lendemain, son médecin traitant produisait un certificat de décès postdaté. Voilà comment est née la légende qui veut qu'Edith Piaf et Jean Cocteau soient morts le même jour. Si l'artiste a eu la coquetterie de tricher sur la date de son décès, pourquoi ne pas continuer le jeu 50 ans plus tard! Joli clin d'œil de France 2.

De Gassion, son nom de famille, à passion, il n'y a qu'une lettre qui change. Et ce soir, c'est sous le jour de ses amours que Philippe Kohly révélera l'artiste dans un documentaire inédit sur France 3. Chez elle, l'amour était au service de la chanson. Il en était le combustible, le moteur. Les hommes, "la Môme" les avait dans la peau. Ils sont douze à former les chapitres de ce portrait: Raymond Asso, Paul Meurisse, Henri Contet, Yves Montand, Jean-Louis Jaubert, John Garfield, Marcel Cerdan, Jacques Pills, Félix Marten, Georges Moustaki, Charles Dumont et son dernier mari Théo Sarapo. Douze passions et douze résurrections. Car à chacun correspondent une période créatrice et un ou plusieurs succès.

Le 4 octobre, jour plus proche de la date anniversaire, mais une semaine trop tôt tout de même, La Une lui rendra aussi hommage. En proposant un programme inédit de deux heures, reprenant ses chansons les plus célèbres interprétées par de grands artistes français et internationaux. Le tout ponctué d'images d'archives et d'interviews exclusives. Padam… padam…, Allez, chantez Milord! De bons moments en perspective.

Sur le même sujet
Plus d'actualité