Documentaire: Do ré mi, la cité

Alors comme ça, il paraît que la musique classique, c’est plus qu’un truc pour les vieux, les croulants, les racrapotés, les décatis?

223963

Ben non, répond Do ré mi la cité,documentaire somme toute génial, en dépit de son titre lourdingue. La preuve: le projet Demos, initié en janvier 2010, est parvenu à faire jouer du Bizet à des jeunes de la banlieue parisienne. Et pas dans le réfectoire d’une école, mais à l’immense salle Pleyel, s’il vous plaît!

Pendant un an, 450 jeunes de Colombes, Créteil, Belleville, et on en passe, ont appris gratuitement à jouer d'un instrument, avec l’aide de musiciens de l’orchestre de Paris. Do ré mi la cité raconte les abandons, la rigueur qu’exige un violon, la confrontation entre une guitare et une télévision dans l’appartement familial.

Surtout, c’est l’histoire de Mbalou, Saïd, Fayçal ou Alpha, occupés à se reconstruire une confiance en soi, et de leurs familles, éblouies de les voir gravir, difficilement mais heureusement, les marches de la salle Pleyel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité