Docu – Une maison, un écrivain: Georges Simemon l’écrivain voyageur

Les grands romanciers avaient tous un refuge pour s'inspirer. France 5 ouvre les portes de celui de l’auteur de Maigret: le château d'Echandens.

420170

Ah, les maisons des romanciers… On les imagine très bien, en bord de mer, au cœur d’un paysage provençal ou sur le flanc d’une montagne. Une petite lumière éclairant un bureau en bois sur lequel est posée une machine à écrire.

Un chat qui sommeille non loin de là, lové dans un vieux canapé. Un feu de bois, peut-être. Une fenêtre ouverte sur un paysage dénué de toute âme, où règnent la nature et la quiétude. Fantasme ou réalité? La réponse est apportée par une série de France 5 qui, en 10 épisodes pour autant d’écrivains, nous fait entrer dans l’intimité des mots, sous les toits de ceux qui les ont fait naître.

L’été dernier, Pagnol, Sagan, Proust, Aragon et Céline ont vu leurs maisons auscultées par cette chaleureuse excursion.

Pour cette deuxième saison, ce sont des écrivains du XXe siècle qui servent d’hôtes: Georges Simenon, Frédéric Dard, Marguerite Duras, Antoine de Saint-Exupéry, Boris Vian, Jacques Prévert, Anaïs Nin, Alain-Fournier, Paul Claudel et Jean Giono. Souvent, les images suffisent pour se fondre dans leurs univers et percer certains mystères de leurs œuvres. Mais pour aller plus loin, la série a décidé d’y insérer les mots des romanciers eux-mêmes, de quelques biographes ou de leurs proches.

À chaque épisode, un monde s’entrouvre et une atmosphère se pose. Guidé par la voix de Patrick Poivre d’Arvor (initiateur du concept), le spectateur se transforme en habitant d’un jour ou d’un soir, empruntant les souvenirs d’un auteur qui a forcément laissé son aura sur place. Première destination: le château d’Echandens, en Suisse, où un certain Georges Simenon a posé ses valises en 1957. "Cette propriété fait partie de mes souvenirs les plus précieux", écrira-t-il un jour. Vous devinerez pourquoi en quelques mots à peine…

Sur le même sujet
Plus d'actualité