Docu – Un monde sans humains

L'immortalité au bout des doigt, sa vie éternelle, un rêve lointain? Les adeptes d'un courant à la mode, le transhumanisme, le pensent le contraire. 

640946

Selon Kyle Munkittrick, directeur à l’Institut pour l’éthique et les technologies émergentes, "les nanotechnologies, les transplantations génitales, l’ingénierie génétique, le clonage" vont nous permettre de dépasser nos limites biologiques.

Mais à quel prix, interroge Arte dans un Monde sans humains? Actuellement, l’ébahissement technologique semble l’emporter sur les considérations éthiques.

Certains "transhumanistes" enthousiastes pensent même qu’on pourrait enfermer nos consciences et notre mémoire dans un disque dur, éloignant encore notre être de sa chair.

Ne serait-on pas inconsciemment en train de reléguer l’humain aux seconds rôles du futur?

Plus d'actualité