Docu – Un jour, un destin: Bernard Giraudeau, je suis venu vous dire…

Il avait la bougeotte, Giraudeau. Jamais vraiment satisfait du présent, déjà dans l’ailleurs, tourné vers demain, à l’affût d’un nouveau challenge à relever. Toujours en partance… et parti trop tôt. 

495277

Mais ce cancer qui le tua en juillet 2010 lui aura finalement appris l’apaisement, l’écoute, l’empathie. Un chemin personnel et spirituel le long duquel il se révéla autre et ouvrit son cœur. Un très joli parcours que nous conte ce numéro d’Un jour, un destin ponctué de rares images d’archives.

Et c’est bien les voyages intérieurs de cette âme tempétueuse qui nous intéressent surtout, car sa carrière, bien belle également, nous la connaissons déjà. Il se l’est tracée à la force de sa volonté, de son exigence et de sa passion, avec l’énergie et l’instinct d’un animal sauvage. Sans doute pas toujours facile à suivre ou à vivre, mais diablement séduisant, bien au-delà de sa seule belle gueule.

Mercredi 5 septembre: France 2: 22h25: Un jour, un destin: Bernard Giraudeau, je suis venu vous dire…

Sur le même sujet
Plus d'actualité