Docu – Thilafushi, l’île poubelle

L’archipel des Maldives est en voie de disparition. Un paradis menacé par la montée des eaux océaniques, dont la capitale, Malé, n'est protégée que par une fine digue de béton. 

407588

On dit que la dernière île qui se fera engloutir, c’est Thilafushi, la face cachée des Maldives, celle qu’on masque aux 600.000 touristes annuels.

L’île poubelle dévoile ce que l’on peut appeler un scandale écologique. En 1992, le gouvernement décide de transformer ce lagon en décharge afin d’entasser les déchets engendrés par la croissance du tourisme et le développement des îles.

Chaque jour, 330 tonnes d’ordures y sont débarquées. Et Thilafushi se révèle aujourd’hui tellement toxique que seuls des Bangladais acceptent de venir y travailler.

Sur le même sujet
Plus d'actualité