Docu: R.I.P., chasseurs de fantômes

La chanteuse Sofia Essaïdi traque les fantômes dans un château hanté. Mais que fait Kamel Ouali?

219451

Fin 2008, sur la chaîne française W9, plus d'un million de téléspectateurs ont suivi les tribulations de Sofia Essaïdi dans les entrailles du château de Veauce (situé en Auvergne).

Il faut dire que l'appât était parfait: l'interprète de Cléopâtre allait passer deux jours et deux nuits dans un lieu qui, jadis, avait abrité une servante, prénommée Lucie, dont l'âme n'aurait jamais quitté l'endroit. Un concept inédit.

Une émission au potentiel de frissons imparable, sorte de Rendez-vous en terre inconnue destiné aux amateurs de bizarreries et d'ectoplasmes errants. RTL nous en offre aujourd'hui l'intégralité.

Après avoir séjourné dans le château à paillettes de la Star Academy, la jolie Sofia s'engouffre donc dans un château cauchemardesque. L'objectif: apprendre le métier de chasseur de fantômes en compagnie d'une équipe tout à fait sérieuse.

Les mauvaises langues diront "hurluberlus". Sauf que le R.I.P. (pour Recherches Investigations Paranormal) est une entreprise qui existe depuis dix ans et qui parcourt toute l'Europe pour traquer les revenants ou autres phénomènes "inhabituels". Equipés d'outils de détection ultra-pointus, ils sont un peu les ghostbusters des temps modernes.

Mais ici, aucun marshmallow géant à l'horizon: juste des parquets qui grincent, des ombres dans les miroirs, des bruits effrayants ou des brises glaciales qui traversent les pièces. Racoleur sur la forme (c'est filmé comme le Projet Blair Witch, et Sofia mime très bien la peur), le menu est à prendre pour ce qu'il est: un zoom sur un métier qui fait doucement sourire… mais pas toujours.

Sur le même sujet
Plus d'actualité