Docu – Nos lieux interdits

Entre 1960 et 1980 au Maroc, la monarchie absolue du roi Hassan II a fait disparaître des centaines d’opposants politiques dans des centres de rétention secrets. 

405386

En réaction, son fils, le roi Mohammed VI, a créé au milieu des années 2000 "L’instance équité et réconciliation", une commission d’enquête chargée d’indemniser les victimes de ce passé trouble, sans toutefois nommer les coupables.

Cette instance était présidée par Driss Benzekri, qui fut lui-même arbitrairement emprisonné pendant 17 ans. Leïla Kilani, réalisatrice spécialisée dans le documentaire, est partie à la recherche de familles touchées par ces disparitions.

Une très délicate introspection, où les silences en disent long sur ces injustices, et qui débouche sur un formidable exutoire pour les victimes. Et sur un document aussi heurtant qu’instructif pour tous les autres.

Plus d'actualité