Docu – Les nouveaux maîtres du monde

On l’appelle "La Firme" ou "Government Sachs" pour exprimer son incroyable capacité à voir ses employés de prestige s’immiscer en politique.

327064

Le Premier ministre italien Mario Monti a travaillé pour elle. Le dirigeant de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, aussi. Idem pour Loukas Papadimos, le Premier ministre censé sauver la Grèce de la banqueroute. Elle a tissé des réseaux dans toutes les instances dirigeantes européennes. Elle, c’est Goldman Sachs, le pilier d’un monde financier qui n’en finit plus de s’enrichir et de se scléroser.

Fondée en 1869 par l’homme d’affaires allemand émigré aux États-Unis Marcus Goldman, cette banque d’investissement a connu une croissance et une diversification galopantes qui n’ont d’égale que la discrétion de ses employés. C’est la règle: on ne parle pas de Goldman Sachs. Les nouveaux maîtres du monde brise le silence autour de cette institution mythique, qui savait pour la crise des subprimes et qui tenta d’en profiter un maximum.

Sur le même sujet
Plus d'actualité