Docu – Les grands documents de Grand-angle: Homeless World Cup

La 9e coupe du monde de foot des SDF s'est déroulée l'été dernier à Paris. Elle a plusieurs buts.

365410

Quand on dit "coupe du monde", on pense généralement aux centaines de milliards d'euros investis par les pays organisateurs pour améliorer leurs routes, leurs hôtels, leurs stades ou même leurs aéroports.

Tous les quatre ans, on avance des chiffres qui frôlent l'insolence et qui placent encore un peu plus la planète foot sur une autre orbite. C'est loin d'être le cas de la Homeless World Cup, imaginée en 2002 par un entrepreneur écossais (Mel Young) qui a voulu ramener le sport à une échelle plus humaine. On l'a évidemment pris pour un fou. Jusqu'au jour où il a réussi à mettre son projet sur pied et à convaincre les nations du bien-fondé de sa démarche.

Même si les chiffres varient en fonction de l'organisateur, on parle d'à peine 1 million d'euros comme coût total de l'opération. Une paille!

L'objectif de cette coupe du monde de foot des SDF est clair: donner au grand public une image différente des personnes en difficulté – positive et rassembleuse – et permettre, par ailleurs, à plusieurs joueurs de voir la vie en rose le temps d'une compétition à l'écho planétaire.

Pour beaucoup, les rencontres et les joies qui en découlent se transforment en tremplin vers la réinsertion sociale. Soutenue par l'UEFA, des sponsors prestigieux (dont Nike) et de nombreuses stars du ballon rond (Cantona, Drogba…), cette compète pas comme les autres attire chaque année des milliers d'yeux.

En août dernier, c'est à Paris que les 64 nations invitées (deux fois plus que pour la coupe du monde traditionnelle!) se sont donné rendez-vous. Les grands documents de Grand-angle a filmé les coulisses et le déroulement de l’événement. Le résultat? Un documentaire à la fois plein de sens et festif abolissant le satané hors-jeu qui pénalise au quotidien ses protagonistes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité