Docu – Les alimenteurs

Enquête sur les couleuvres que nous fait avaler l'industrie agroalimentaire. Beurk…

399346

14 % des Belges sont obèses. Une moyenne un peu inférieure à celle européenne qui se retrouve, depuis les années 80, dans une spirale de croissance inouïe. Et si le surpoids devient un problème de santé publique, la mainmise des aliments transformés sur le marché n’y est pas étrangère.

En France, l’industrie agroalimentaire propose plus de 500.000 produits différents. Comme le souligne Pierre Meneton, chercheur en médecine, dans l’excellent documentaire Les alimenteurs: "Cette offre est extrêmement transformée par rapport aux aliments de base, avec pertes de minéraux, de vitamines et de tout un tas de nutriments".

À la place, les industriels ajoutent allégrement tout les ingrédients qui peuvent entraîner du surpoids: des sucres, des graisses, des conservateurs et des colorants.

Face à ces considérations de santé, Les alimenteurs dénonce le poids politique de l’agroalimentaire et sa capacité à bâillonner ses contradicteurs.

En France, le secteur occupe plus de 400.000 personnes et représente plus de 130 milliards d’euros. Pour nous faire ingurgiter ses produits, il mise massivement sur la télévision. Les rentrées publicitaires dues à des aliments potentiellement nuisibles pour la santé représentent environ 23 % du budget d’une chaîne.

Et toute volonté politique d’encadrer strictement ces "réclames" se retrouve étouffée dans l’œuf. Pire encore: en 2010, la Commission européenne a voté contre l’instauration d’étiquettes plus lisibles sur emballages.

Rien d’étonnant, dès lors, à ce que le consommateur mange avec un bandeau sur les yeux, inconscient des méfaits potentiels du contenu de son frigo, pendant que l’industrie agroalimentaire, elle, se goinfre dans son portefeuille.

Sur le même sujet
Plus d'actualité