Docu – Le mystère musical coréen

En 2010, la jeune Coréenne Hong Haeran terminait à la première place du Concours Reine Elisabeth. Rien de particulier jusqu'ici… sauf que chaque année, un quart des participants sont originaires du même pays qu'elle.

352470

Le constat est similaire dans les autres concours musicaux internationaux: du Grand Prix Maria Callas au concours Tchaïkovski, ils raflent les titres les plus prestigieux. Comment la Corée du Sud fait-elle pour collectionner depuis une décennie les virtuoses de la musique classique?

Telle est la question que se sont posée les réalisateurs du Mystère musical coréen. Une formation précoce et rigoureuse à Séoul, une maîtrise technique et une musicalité acquises dans les hautes écoles d’Europe et enfin la consécration dans les compétitions européennes, le parcours qu’ont suivi Thierry Lorreau et Pierre Barré est long. Caméra au poing, ils ont accompagné de jeunes musiciens dans leur voyage vers la gloire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité