Docu: Le monde en face: Jeunesse sous surveillance

Ordre et sécurité semblent devenus les maîtres mots d’une société française inquiète et repliée sur elle-même.

218843

De JT en reportages se propage l’annonce de nouveaux faits divers impliquant des mineurs. Avec, en filigrane, cette impression distillée: les jeunes seraient plus violents qu’avant, la justice plus impuissante. Faits avérés ou vue de l’esprit?

La réalisatrice Amal Mogaïzel a voulu mener l’enquête auprès de magistrats, de professionnels de la protection judiciaire et de mineurs impliqués dans quelques affaires. Au fil des confidences recueillies se révèle la grande solitude d’ados livrés à eux-mêmes, en manque de repères familiaux, sans projet, perdus dans un monde qui ne leur fait pas envie.

Face à eux, pourtant, l’institution n’est pas sans moyens, et dans 85 % des cas, un délinquant mineur ne le serait plus à l’âge adulte. Un chiffre qui vient relativiser les discours simplistes et alarmistes sur l’état de la jeunesse française. Un brin étiré, le documentaire survole parfois un peu trop son sujet, mais sème ici et là quelques réflexions intéressantes sur la délinquance juvénile.

Sur le même sujet
Plus d'actualité