Docu – La terre perd le nord

Notre planète a deux types de pôle Nord. Le premier, géographique, qui est fixe et constitue l'une des extrémités de cet axe un peu penché autour duquel la terre tourne. 

505888

Et le second, le magnétique, vers lequel pointent l’aiguille des boussoles et les compas des avions. Celui-ci bouge sans arrêt, se promenant dans le Grand Nord au gré des variations du champ magnétique terrestre induit par le noyau en fusion de notre planète. La moyenne de ses déplacements, au XXe siècle, était de 10 kilomètres par an.

Mais en 2005, les deux scientifiques chargés de mesurer ses allées et venues, Larry Newitt et Jean-Jacques Orgeval, ont constaté qu’il s’était déplacé de 120 kilomètres… en un an! Deux ans plus tard, ils retournent donc le débusquer et ce n’est pas une sinécure.

Filmées dans La terre perd le nord, leurs recherches pointent l’éventualité d’un retournement des pôles magnétiques. Un phénomène qui aurait lieu tous les 250.000 ans, mais dont les conséquences possibles pour l’homme et l’animal nous sont parfaitement inconnues.

Plus d'actualité