Docu – La route de l’ambre

L'un des meilleurs exemples de commerce international est sans doute celui de l'ambre. Des vestiges de cette résine fossile de conifères ont été retrouvés dans la tombe du pharaon Toutankhamon, datant du XIVe siècle avant Jésus-Christ.

392598

Les peuples de la Méditerranée, où l’ambre était absent, lui conféraient des vertus curatives, voire magiques. En Grèce et en Syrie, d’autres sépultures contenaient également des objets façonnés à partir de cette matière précieuse.

Mais d’où venait-elle? Pour remonter aux sources de ce matériau capable d’engranger de l’électricité statique, destination la mer Baltique.

Pour relier le delta du Nil, l’ambre passait par la Bavière, où de récentes fouilles archéologiques révèlent les détails d’une route commerciale aussi fructueuse que celle de l’étain.

Sur le même sujet
Plus d'actualité