Docu – J’ai survécu à deux bombes atomiques

On ne pourrait dire s’il s’est agi de chance ou de malchance. Début août 1945, Tsutomu Yamaguchi, dessinateur pour Mitsubishi Heavy Industries, part en voyage d’affaires à Hiroshima. Le six, à 8h15, Little Boy est largué par les Américains.

325648

Tsutomu Yamaguchi se trouvait à trois kilomètres du point d’impact. Il a vu la bombe et ses deux petits parachutes. Brûlé, aveuglé temporairement, tympans percés, il en réchappa. Et rentra chez lui. À Nagasaki… Alors qu’il racontait la déflagration et sa survie à un collègue, Fat Man tomba sur la ville. Yamaguchi s’en tira, encore.

En tout, ces bombes, véritables tests grandeur nature, firent au moins 150.000 morts, directs et indirects. Ce documentaire de la NHK accompagne dans ses vieilles années le double miraculé et égrène ses souvenirs à la lumière de son farouche combat pour le désarmement nucléaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité