Docu – Fenêtre sur doc: D’arbres et de charbon

Le bosquet, perdu dans le Borinage près d'une fosse de charbonnage abandonnée, semble a priori insignifiant. 

469553

On y voit un sentier au milieu, un banc sur la droite et du vert partout ailleurs. Les photos défilent, toujours avec ce même cadrage. Hiver, automne, été, printemps. Le bosquet, lui, ne bouge pas. Apparemment. Mais il renferme la vie d’une famille entière…

Cette histoire, la mère de Bénédicte Liénard la lui a déjà racontée cent fois, probablement sur le banc. Et quand Bénédicte a appris que son père était atteint d’une maladie incurable, elle s’est mis en tête de percer les mystères de ce petit bois.

La famille Liénard l’avait reçu, en dédommagement, après un accident de mine. Le reste du fil, Bénédicte le tisse dans D’arbres et de charbon, une œuvre intimiste et profonde, où l’auteur flâne dans l’histoire familiale au gré de ses impressions, livrées sans arrière-pensée à un spectateur définitivement emmené par la main.

Sur le même sujet
Plus d'actualité