Docu: Célèbres anonymes

Depardieu, Deneuve, Jugnot, Dutronc… Ce n’est pas le casting d’un prochain film français mais celui d’un reportage distrayant qui montre que personne n’est unique. Pas même les célébrités!

318001

Quand Christophe d’Yvoire et Henri de Gerlache se sont rendu compte que nombre d’anonymes portaient le nom de personnages célèbres, ils ont cherché à les rencontrer. Et ils n’ont pas été déçus. Gérard Depardieu construit des bâtiments au cœur de l’Auvergne, Catherine Deneuve est employée de banque dans sa petite ville natale en Normandie, Gérard Jugnot exerce son métier d’avocat et est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques, Jacques Dutronc est chef d’une grande entreprise à Paris.

Ils ne sont ni chanteurs, ni comédiens. Ils sont nés avec un nom et un prénom qu’ils n’ont jamais voulu changer. Parce qu’ils le portaient avant que leur homonyme ne s’illustre ou parce qu’ils se sont habitués au clin d’œil fait à la naissance par leurs parents. D’ailleurs, lorsque leurs homonymes ont gravi les échelons de la gloire, eux non plus n’ont pas songé à se faire rebaptiser. Mais qu’ils se nomment encore Sophie Marceau, Philippe Noiret ou Brigitte Bardot, ils mènent une vie ordinaire. Ou plutôt, ils exercent le plus beau rôle de leur vie, loin des caméras et des projecteurs, tout simplement.

Sans surprise, les réalisateurs leur ont demandé s’il était confortable de porter le nom d’un autre. Ils ont aussi voulu connaître quelques quiproquos, situations cocasses ou burlesques vécus. Et quels premiers regards portaient les gens sur leur physique qui, il faut bien l’avouer, est plus "de radio que de cinéma". Au terme de ce sympathique reportage, on n’a qu’une envie: suggérer aux réalisateurs de retrouver en Belgique d’autres célèbres anonymes comme Gérard Manfroy, chauffagiste à Waterloo, Jean-Jacques Rousseau, postier qui se présente comme homme de lettres, Alexandre Legrand, et de leur demander pourquoi eux n’ont jamais changé d’identité!

Sur le même sujet
Plus d'actualité