Docu – Belles et rebelles

Quand le réalisateur Laurent Frapat emprunte les codes de Desperate Housewives pour illustrer la vie des femelles de plusieurs espèces animales africaines, cela donne Belles et rebelles,un documentaire désopilant.

343902

Oubliant la dramatisation quasi systématique du genre, cette production s'arme d'un second degré rafraîchissant distillé dès la première séquence du film par l'attribution de pseudonymes humains à ces héroïnes du quotidien. Bienvenue à Savanah Lane où vivent l'éléphante Esther, l'hippopotame Cathy et la lionne Laura.

Très éloignées des problèmes d'aspirateurs et de tromperies des ménagères de la série américaine, ces demoiselles au fort tempérament n'hésitent pas une seconde à se mettre en danger pour protéger leur clan, leurs petits, leurs mâles.

S'imposant du même coup en véritables reines d'une jungle bien moins clémente que celle de Wisteria Lane.

Sur le même sujet
Plus d'actualité