Docu – Bahreïn, plongée dans un pays interdit

Rivés sur la Tunisie, puis sur l'Égypte, la Libye et la Syrie, les médias du monde entier en ont presque oublié Bahreïn.

394872

Il faut dire que la petite monarchie ne délivre plus de visas aux journalistes depuis que des manifestations ont éclaté le 14 février 2011. À leur tête, des chiites, majoritaires dans le pays mais muselés par un régime sunnite s’arrogeant tous les privilèges politiques et économiques.

Depuis lors, on estime que la répression, orchestrée en grande partie par l’armée saoudienne, aurait fait plus d’une cinquantaine de morts. Un chiffre conséquent pour ce pays totalisant 600.000 habitants à tout casser et sur lequel, même Al-Jazeera, le média moteur des autres révoltes arabes, semble se taire.

La documentariste Stéphanie Lamorré a filmé clandestinement l’oppression du régime, en partageant la vie des insurgés et principalement celle de trois femmes désirant à tout prix faire sortir leur combat de l’oubli.

Sur le même sujet
Plus d'actualité