Docu: Adieu camarades! (1 et 2)

On pourrait appeler ça une implosion accélérée. Nous sommes le 28 novembre 1989, à Prague, et les rues débordent de manifestants. Sur les banderoles, le chiffre 10 est roi et fait le décompte de l’agonie du communisme.

213943

Pologne, 10 ans. Hongrie, 10 mois. Allemagne de l’Est, 10 semaines. Tchécoslovaquie, 10 jours. Bientôt le tour de Ceaucescu. De cette chute d’un monde, survenue de l’intérieur plus que par l’ennemi capitaliste, le réalisateur Andreï Nekrassov tire un docu en six épisodes, Adieu camarades! Avec un féroce appétit de la nuance et par la voix des citoyens ordinaires, il nous fait comprendre un univers méconnu, qui moulait son peuple de haut en bas.

Et tout commence en 1975, quand la population du bloc de l’Est désire plus de produits de consommation. Mourante, la génération des Brejnev et compagnie ne pourra rien contre les pénuries alimentaires des années 80. La chute n’en sera que plus rapide.

Sur le même sujet
Plus d'actualité