Docs interdits: Un mort à l’Élysée, François de Grossouvre

C'était un homme à la barbe bien taillée, méconnu du grand public. Un proche conseiller de François Mitterrand, qui fuyait les caméras.

778393

Mais aujourd’hui, qui se rappelle (en Belgique qui plus est) encore le suicide, le 7 avril 1994, de François de Grossouvre?

Cet homme d’affaires (il fut le premier à ouvrir une usine Coca-Cola en France) a effectué pas mal de tractations en coulisses quand Mitterrand est devenu président en 1981. Tous deux se connaissaient depuis plus de vingt ans.

De Grossouvre gérait des dossiers sulfureux avec le Liban, le Gabon, le Maroc, etc. Mais Mitterrand, impitoyable devant l’Eternel, va le mettre petit à petit sur la touche.

Docs interdits: Un mort à l’Élysée se penche sur les raisons pouvant expliquer le décès de cette éminence grise: s’agit-il bien du suicide d’un homme désabusé ou, comme le clame sa famille, d’une tentative d’assassinat, peut-être bien liée au début du génocide rwandais?

Sur le même sujet
Plus d'actualité