[DOC]Dans les yeux d’Olivier: pièges sur les réseaux sociaux

Olivier Delacroix explore un nouvel univers, ce soir, celui du web, ou plutôt de ses victimes. Zoom sur des calvaires 2.0.

1156157

Ça y est, vous êtes là. Visible aux yeux de tous. Exposé au moindre des commentaires. Si cela se trouve, quand vous sortirez dans la rue, on se retournera peut-être sur votre passage. On vous abordera même. Aaah, le quart d'heure de gloire… Le rêve? Pas certain! Parce que si tout le monde parle de vous, c'est parce qu'un petit malin a détourné un cliché de vous. Un photomontage avec votre tête parfaitement collée sur le corps de quelqu'un d'autre, en position scabreuse. Le tout balancé sur la Toile avec tous les tweets, retweets, likes, partages, commentaires que cela comporte. Le quart d'heure de gloire peut ainsi vite se transformer en jours voire en années de galère pour tenter de faire disparaître toute trace de "vous" sur le web et laver votre image.

Ce cas est loin d'être isolé. Nous allons pouvoir nous en rendre compte avec Olivier Delacroix, parti à la rencontre de plusieurs personnes piégées dans une gigantesque Toile. Parfois sans avoir rien demandé, comme Clarisse qui s'est retrouvée à son insu dans des montages pornographiques. D'autres victimes du web ont plus de responsabilité dans leurs ennuis, en raison de leur défaut de prévoyance. Mais, à leur décharge, de véritables prédateurs rôdent aux quatre coins du monde pour exploiter la moindre faiblesse des internautes. Toutefois, Olivier Delacroix n'est pas là pour  nous dispenser une énième mise en garde sur les périls d'Internet. Comme à son habitude, il prête une oreille attentive, pleine d'empathie, à des histoires dramatiques. Des bouts de vie écorchés, parfois encore à vif. Des flashs qui finalement nous interpellent davantage que n'importe quelle leçon formatée sur le web et ses dangers.

Sur le même sujet
Plus d'actualité