[DOC] Tous bénévoles: au bonheur des autres

Plus d'un Français sur trois donne de son temps pour les autres. Mais qu'en font-ils? Le découvrir vaut bien une soirée spéciale et un documentaire inédit.

1057562

Face à la crise, certains ont décidé de cesser de blâmer ou de se lamenter pour agir. C'est un cliché de dire que c'est en se relevant les manches, ensemble, que l'on peut contribuer à construire un monde plus juste? Peut-être. Mais lorsque Claire Lajeunie et Julie Zwobada lèvent le voile sur des initiatives concrètes, simples et essentielles, on se dit que les lieux communs cachent des "mieux communs". Et que le changement, c'est maintenant.

Ce soir, la caméra nous présente des volontaires d'un genre nouveau, délibérément castés hors des sentiers rebattus des grandes institutions humanitaires. Tout d'abord, Bastien, fondateur de Disco Soupe (une initiative qui existe aussi en Belgique, plus d'infos sur www.facebook.com/discosoupebe lgique), qui se bat contre le gaspillage alimentaire en récupérant des légumes jetés pour préparer des soupes, qu'il distribue ensuite. On part ensuite dans le nord de la France, où Malta, infirmière depuis 25 ans, part à la rencontre des plus démunis, laissés-pour-compte de la santé, dans son bus-dispensaire. Suivent ensuite Denis et Gwenaël, deux copains nantais révoltés par les 3 millions 600.000 personnes mal logées en France, qui ont lancé une campagne de récolte de fonds et, ainsi, grâce à 500 donateurs, acheté sept appartements et offert un toit à 20 personnes.

Le documentaire de ce soir met des visages sur ces héros de l'ombre et sur ceux qu'ils aident. Sans voyeurisme, sans misérabilisme, il nous montre que la bonté n'est pas un sentiment mièvre et que, lorsque les Etats démissionnent ou déclarent forfait, la véritable citoyenneté consiste à prendre le relais. Bravo à vous, qui êtes mis en lumière ce soir. Et bravo à vous, qui faites partie du million de bénévoles belges. Et nous… si on rejoignait leurs rangs?

Sur le même sujet
Plus d'actualité