[DOC] Sur les traces de Napoleon

La RTBF se faufile dans les pas de Napoléon, lors de son ultime campagne militaire vers Waterloo.

1179357

Il a fallu quatre jours pour détruire son ultime rêve de grandeur. Napoléon a remonté la Wallonie, à partir de la ville frontalière française de Beaumont, avec 120.000 hommes, rapidement amassés – il voulait prendre les Anglais et les Prussiens par surprise. Ses deux ennemis intimes ne devaient pas pouvoir se rejoindre et rassembler leurs forces. Il va affronter Blücher et les Prussiens à Ligny, sans parvenir à leur donner le coup de grâce. Ils se retireront en bon ordre. Le maréchal Ney affrontera Wellington au carrefour des Quatre-Bras, mais ne s'emparera pas du lieu stratégique. L'ultime campagne de Napoléon, sanglante et obstinée, où l'empereur manqua parfois de son célèbre sens tactique, fait aujourd'hui l'objet d'une route touristique qui porte son nom.

Sur les traces de… Napoléon , émission concept de la RTBF qui se penche sur le destin d'un grand homme et de ses liens avec notre pays, sillonne cette route de fond en comble pendant une petite heure. Si le dispositif de mise en scène ne révolutionne rien (Jean-Louis Lahaye, coauteur du document, présente, la voix off est parfois redondante, l'interview avec un descendant de Napoléon est au mieux ronronnante), il a le mérite d'explorer des facettes méconnues de la campagne belge. Sacha Daout, étiqueté d'un étrange titre de "journaliste, chargé d'enquête sur Napoléon", détaille le harnachement du soldat napoléonien, avec des chaussures en cuir fin, ressemelées avec de gros clous et pas vraiment taillées pour la marche, un fusil de huit kilos et une marmite en métal lourd, pour y mitonner des soupes apparemment infectes.

Rayon affaires intimes, la sexologue Alexandra Hubin détaille pourquoi Napoléon était un piètre amant, uniquement intéressé par sa carrière, mais un grand séducteur. En parlant de séduction, l'émission et ses quelques hésitations formelles peinent à nous faire fondre totalement, en dépit de son fond historique intéressant. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité