[DOC] Super-héros, l’éternel combat

De Superman à Captain America, une passionnante saga en trois volets sur les super-héros made in USA.

1027566

Petits frères pop des dieux grecs et romains, les super-héros sauvent le monde – l’Amérique, surtout – depuis plus de septante-cinq ans. Une telle abnégation valait bien un portrait de cette drôle de famille d’hercules en collants, dopés au surnaturel, hérauts de la nation la plus puissante au monde. Le réalisateur Michael Kantor – un nom qui sonne comme celui d’un super-méchant – retrace les aventures de nos justiciers préférés dans un documentaire en trois volets, dont le premier plonge aux racines du bien. Nous sommes à la fin des années 30 et un jeune étranger drapé dans sa cape rouge vient de débarquer dans le premier numéro d’Action Comics. Œuvre de Jerry Siegel et Joe Shuster, Superman se révèle une excellente illustration du Nouveau Continent: il est un immigrant soucieux de s’intégrer, décidé à devenir un parfait Américain moyen.

Le chaleureux accueil réservé au Kryptonien booste l’activité des comics. Désormais, tous les éditeurs veulent leur super-héros: Green Lantern, Plastic Man, le Frelon vert… Jusqu’à Batman, le premier à pouvoir rivaliser avec Superman – quand bien même il n’a, lui, aucun super-pouvoir. Au travers d’interviews d’historiens de la bande dessinée et de quelques-uns des dessinateurs de comics les plus célèbres, nous découvrons tout à la fois l’évolution d’une industrie (profils des auteurs, influences, conditions de travail) et celle d’une mythologie éclairant l’histoire des Etats-Unis. Une histoire essentiellement masculine – il faut attendre décembre 1941 pour qu’apparaisse enfin la première véritable super-héroïne sous les traits de Wonder Woman – et souvent bourrée de clichés racistes flattant un nationalisme exacerbé. Loin d’être fatigués, les super-héros nous apprennent bien des choses sur la société américaine… Vivement la semaine prochaine pour la suite de cette passionnante épopée pop.

Sur le même sujet
Plus d'actualité