[DOC] Star Wars, les origines d’une saga

Il y a bien longtemps, dans une époque lointaine, un cinéaste barbu réalisait un film avec des vaisseaux, des lasers et des Jedi. Il n'imaginait pas que son space opera deviendrait l'évangile de la religion geek.

1024462

Quel miracle a fait de Star Wars, ces six films à la chronologie foutraque et aux mécanismes narratifs parfois lourdingues (paf, 19.645 lettres d'insultes à la rédaction!), la deuxième saga la plus rentable de l'histoire – 7 milliards d'euros de recettes depuis 1977? Le prodige ne tient ni à ses effets spéciaux impeccables, ni au son THX, ni à l'univers d'une richesse inouïe, ni au sourire de gredin d'Harrison Ford, ni même au mythique bikini en cuir de Carrie Fischer dans Le retour du Jedi. Ce qui rend La guerre des étoiles unique, c'est la force d'une histoire qui rejoint nos grands mythes fondateurs. On l'avait pressenti: Luke et son pôpa Anakin-Dark Vador (pardon, Darth Vader) ne sont pas des héros ordinaires. Leur histoire de rédemption, de rébellion, d'amour et de pardon résonne en chacun d'entre nous, parce qu'elle est profondément humaine et tragique.

Alors on atomise la honte à avouer qu'on aime les combats de sabre laser! De très sérieux professeurs d'université viendront légitimer nos plaisirs coupables et proclamer au monde que George Lucas n'est pas qu'un génie du marketing, mais un génie tout court. Un contestataire des années 60, féru d'anthropologie et de mythologie, qui a inventé son héros, Luke, en amalgamant Frodon, Arthur et Jason (le Grec, pas le serial killer!). Pour finir de consacrer la victoire de la pop culture, on suivra un Tracks spécial et un deuxième documentaire, La revanche des geeks. La force est puissante sur Arte ce soir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité