[DOC] Sida, la guerre de 30 ans

C'était en 1983: le professeur Montagnier et son équipe de l'Institut Pasteur isolent le virus du sida. Le "cancer gay", qui se répand depuis deux ans, a désormais un nom.

984461

La société découvre que ce mal étrange venu des Etats-Unis, qui semblait ne toucher que les homosexuels, les toxicomanes et les Haïtiens, n'épargne personne. Le combat scientifique continue. Le combat pour changer les mentalités commence. Les malades, les associations, la communauté gay se mobilisent. Sous leur impulsion, c'est toute la société française qui va évoluer. Dans ce documentaire de 73 minutes, Frédéric Biamonti choisit de traiter en parallèle la progression des recherches et la révolution des mentalités. On n'échappe pas au côté feuilleton (et c'est tant mieux, finalement). Ni au traitement franco-français, qui pourrait avoir tendance à oublier la dimension mondiale de la pandémie et le travail international de la communauté scientifique.

Le récit n'en demeure pas moins éclairant voire stupéfiant. L'on (re)découvre qu'il a fallu que des centaines de malades succombent (notamment via l'affaire du sang contaminé) pour que les politiques se décident à réagir. Face à l'épidémie, ils sont obligés de lever le voile sur des sujets passés sous silence dans la France de papa. Puisque la seule solution est la prévention, il faut organiser des cours d'éducation sexuelle à l'école. On se rappelle que Michèle Barzach, ministre de la Ssanté, a dû forcer la main à Jacques Chirac pour imposer la promotion du préservatif et la distribution de seringues aux toxicomanes.
On l'avait oublié, mais il a fallu attendre 1995 pour qu'arrivent les trithérapies… Aujourd'hui, plus de 25 millions de victimes plus tard (et encore, le chiffre est sous-évalué…), la France s'ouvre au "mariage pour tous". Ce qui donne, malgré tout, un sens à cette horrible histoire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité