[DOC] Road to Coupe du Monde

En attendant l’ouverture du bal brésilien en juin, la RTBF diffuse une série de magazines autour de la Coupe du monde.

1064116

Douze ans qu’on attendait ça! Dans moins de trois mois, la Belgique retrouvera la Coupe du monde, avec un précieux statut de tête de série, qui pourrait permettre à notre pays d’espérer de belles choses. Une vingtième édition de prestige, à laquelle participeront toutes les équipes championnes du monde depuis 1930 (Uruguay, Italie, Allemagne, Angleterre, Argentine, France et Espagne). De quoi mesurer le bonheur de Michel Lecomte, patron des sports à la RTBF, lorsqu’il a obtenu les droits de l’épreuve: "C’était le plus beau jour de ma carrière. Surtout que le package incluait les deux coupes du mondes suivantes, de 2018 et de 2022. Cela a été un soulagement pour nous, car d’une part, il y avait longtemps que la RTBF n’avait pas été aussi présente à ce niveau-là, et d’autre part, car le niveau atteint par les Diables Rouges a fait d’eux un produit phare. Les audiences n’ont jamais été aussi fédératrices, y compris sur les matchs amicaux. On n’ose imaginer ce que cela va être en juin"…

Mais d’ici Rio, une revue des troupes s’imposait. D’autant que si la compétition s’est longtemps disputée à 16 puis à 24 équipes, elle se dispute à 32 depuis l’édition française de 1998. Ce qui nous promet 64 rencontres en un mois! Road To Rio va donc nous permettre d’apprivoiser au mieux l’événement, en présentant les 13 pays européens, les 6 sud-américains, les 5 africains, les 4 autres américains, les 3 asiatiques et l’Australie, représentant l’Océanie. "On connaît le soin et la qualité apportés par la Fifa pour ses magazines. Il nous semblait évident de les diffuser à un horaire intéressant, afin de permettre tant au spectateur lambda qu’au supporter de savoir ce qui l’attend exactement entre le 12 juin et le 13 juillet." Derrière les nations les plus connues, on a en effet hâte d’en savoir un peu plus quant à la valeur, entre autres, de pays comme la Suisse (également tête de série), la Bosnie (première participation) ou le Japon, qui reste la meilleure équipe asiatique. L’occasion, aussi, de croiser l’un ou l’autre joueur de notre championnat.

Selon les derniers avis des bookmakers, le Brésil, à domicile, sera forcément l’équipe à battre – pour un sixième titre – en juin, devant l’Allemagne, l’Espagne et l’Argentine. Si les grosses surprises sont assez rares en Coupe du monde, on peut toujours rêver, surtout avec la génération belge la plus talentueuse de l’histoire. Après tout, le sérieux Times nous voit bien… champions du monde!

Sur le même sujet
Plus d'actualité