[DOC] Ravis par Marine

Comment expliquer l’incroyable ascension du FN? Une passionnante immersion dans les coulisses du parti.

1070810

Politiquement, 2014 aura été l’année du Front National: en deux élections – les municipales puis les européennes –, le parti de Marine Le Pen est parvenu à imposer 12 maires, 1.600 conseillers municipaux et 24 députés européens. Jusqu’alors seulement doté d’une poignée d’élus, il se hisse en tête des votes dans 71 départements sur 101. Comment le FN, autrefois simple force de contestation, est-il devenu "le premier parti de France" et le plus sérieux concurrent des formations dites traditionnelles?

Pour analyser la stratégie frontiste, Frédéric Biamonti a suivi cinq candidats dans leur campagne électorale. Pas n’importe quels candidats: les visages choisis sont ceux de la nouvelle garde, représentants de la génération Bleu Marine venus du gaullisme, du Parti socialiste ou du Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement. On ne saura guère ce qui a motivé leur virage à l’extrême droite, et c’est dommage. Mais, brillamment décryptée par deux politologues, leur tactique d’approche permet de comprendre comment le FN, profitant de la crise comme de la faiblesse de ses adversaires, s’immisce là où les partis du gouvernement font défaut. Dans le Nord ouvrier rongé par le chômage, un discours social proche d’une gauche qui a déçu. Dans un Sud aisé et ancré à droite, une thématique identitaire contre l’immigration.

En voie de dédiabolisation, le Front National se permet de s’adresser à tous, au-delà des différences sociologiques. Aborde la question de l’immigration par le biais de la laïcité; le nationalisme par la défense des valeurs. Et les électeurs, rassurés par cette nouvelle respectabilité où la xénophobie se dilue dans un verbe protecteur, sont de plus en plus nombreux à lui accorder leur voix. Une fort éclairante immersion dans le FN new-look, étrange cohabitation entre la vieille extrême droite du père et la ligne socialo-souverainiste de la fille.

Sur le même sujet
Plus d'actualité