[DOC] Perpétuité pour les enfants d’Amérique

Ce sont des enfants, les Etats-Unis les jugent en adultes. Autopsie d’un système aussi cruel qu’inique.

1030294

Mais aussi DOCUMENTAIRE GRAND ANGLE: MINEURS EN PRISON MERCREDI RTL-TVI 22H55 [3*]

Devant la caméra d’une salle de garde à vue du commissariat de Jacksonville, en Floride, un garçon se dandine sur sa chaise, mal à l’aise. Cristian Fernandez a tout juste 12 ans et il est soupçonné d’avoir violemment blessé son petit frère, de dix ans son cadet. Interrogé, il peine à répondre à des questions qu’il ne comprend pas toujours. Lorsque le nourrisson décède quelques heures plus tard, Cristian se retrouve inculpé d’homicide avec préméditation et transféré devant la justice pour adultes. L’image heurte; elle est tout ce qu’il y a de plus légal ici: les Etats-Unis n’ont pas signé la Convention internationale des droits de l’enfant et enferment les mineurs reconnus coupables de crime de sang avec leurs aînés majeurs. Qu’importe leur âge, qu’importe même leur casier vierge. La sanction est la même pour tous: la perpétuité – jusqu’en 2005, c’était la peine capitale.

A travers l’édifiant cas de Cristian Fernandez – inculpé en mars 2011 malgré des faits troublants qui tendent à l’innocenter -, les deux auteurs de ce documentaire sondent un système judiciaire impitoyable, érigé sur l’exploitation de la peur. Une politique extrêmement répressive, incarnée ici par la procureure générale de Jacksonville, Angela Corey. A l’autre extrémité de l’échiquier judiciaire, l’avocat militant Bryan Stevenson, spécialiste de la défense des mineurs. Aux tenants de l’intransigeance, il oppose la question de la responsabilité pénale de l’enfant, de la réhabilitation, de la réinsertion. Il sera finalement entendu en juin 2012: la Cour suprême déclare anticonstitutionnelle la perpétuité pour les mineurs reconnus coupables d’homicide, admettant enfin "les circonstances atténuantes de la jeunesse, le statut unique des enfants et leur possibilité de changer". Une lueur d’espoir dans cette enquête sobre mais frappante, rediffusée demain sur RTL-TVI.

Sur le même sujet
Plus d'actualité