[DOC] Orphelins de la patrie

On les appelle les pupilles de la Nation. "Tout ce qui est dégueulasse porte un joli nom", chantait Jean-Louis Foulquier. 

1197115

Ce sont des orphelins de guerre, des petites victimes civiles d'un conflit, des enfants de fonctionnaires tuésou blessés en mission. Ils sont soutenus moralement et financièrement par l'Etat jusqu'à l'âge de 21 ans, voire plus s'ils poursuivent des études, selon la loi du 27 juillet 1917. Et elles sont nombreuses, les victimes collatérales de la folie des hommes: près d’un million suite à la guerre de 14-18, 300.000 pour celle de 39-45, 30.000 pour l'Indochine et 18.000 pour l'Algérie, sans oublier les rejetons des gendarmes, CRS et pompiers dont on évoque peu les traumatismes. Allons z'enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé. – V.D.

Sur le même sujet
Plus d'actualité