[DOC] Le monde en face: artisans au bord de l’asphyxie

Portrait en trois temps et trois métiers de l'artisanat à la française, secteur criblé de dettes et de doutes, malgré les 380 milliards d'euros qu'il représente.

1000292

Les artisans français ne décolèrent pas. En point de mire, la politique fiscale du gouvernement Ayrault qui, affirment-ils, va faire d'eux des "sacrifiés". C'est le nom d'une campagne de mobilisation qui a récolté plus de 50.000 signatures, afin de mettre en avant le risque de disparition de plusieurs professions sur fond d'une augmentation probable d'un milliard d'euros des prélèvements fiscaux pour 2013. Sans oublier que la TVA va également augmenter dès le mois de janvier prochain. Et quand les artisans se renfrognent, on mesure parfois mal l'ampleur de leur grondement. En France, le secteur représente trois millions d'emplois, pour plus d'un million de chefs d'entreprise. Chaque année, l'artisanat crée 65.000 nouveaux emplois et génère la somme gigantesque de 380 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Pour prendre conscience des ramifications multiples de l'artisanat, France 5 nous livre Artisans au bord de l'asphyxie. Un document choral, s'imbriquant dans des corps de métier dont on ne soupçonne plus toujours les contours. A Toulouse, David a lâché l'organisation d'événements pour un pari fou: lancer sa boulangerie. Si aujourd'hui il gère deux boutiques et un point de vente sur un marché, il s'échine à rembourser, tant bien que mal, son prêt de 700.000 €. Cap au nord, à Dunkerque, pour une (dure) partie de pêche au gros sur le Sansesia, le bateau de Frédéric. Une pêche de 50 kilos ne suffit plus à garantir les beaux jours. Résultat, sa dette à la banque dépasse les 200.000 €. Et Véronique, esthéticienne dans la région parisienne, n'est pas mieux lotie. Soumise à une concurrence infernale, elle accumule les prêts pour customiser au mieux son salon.

Sur le même sujet
Plus d'actualité