[DOC] La tumultueuse histoire des peep-show

En septembre 2013, le club Lust Lady ("Dame Luxure") ferme ses portes à San Francisco. Or le Lust Lady était un des seuls peep-shows, voire le seul, à être gérés par les strip-teaseuses elles-mêmes sur tout le territoire des États-Unis.

1113538

Comme La tumultueuse histoire des peep-shows traite, sous toutes les coutures, de ces lieux intimes où on peut regarder une femme s'effeuiller à travers une ouverture, le document ne pouvait manquer un détour par là. L'idée du peep-show naît à New York au XIXe siècle, mais on n'y reluque alors que des images. Les vraies cabines où l'on mate connaîtront leur heure de gloire dans les années 70, au moment où se développe une industrie du sexe gérée par des hommes, pour des hommes. Aujourd'hui, la luxure par "trou de serrure" interposé est grandement menacée par Internet, où l'on peut épier partout, tout le temps. Et pour pas un radis. – Q.N.

Sur le même sujet
Plus d'actualité