[DOC] Embarquement immédiat: Roissy Charles de Gaulle

Embarquement immédiat fouille les entrailles du septième aéroport mondial, Roissy Charles de Gaulle, vu par la lorgnette de quelques-uns de ses 86.000 employés.

982063

Vu du ciel, il ressemble à une puce électronique géante, avec, sur son flanc gauche, une étrange myriade de pistes aux bords arrondis, et en son cœur, sept centres névralgiques, sous la forme de terminaux qui accueillent chaque année plus de 500.000 avions. L'aéroport de Roissy Charles de Gaulle représente un monde à lui tout seul, évoluant dans son propre espace-temps, modelé par des règles et des coutumes précises. Chaque année, y transitent 61 millions de passagers. L'équivalent de la population française. Pour juguler ce flux continu, la structure grandit, boulimique des espaces aux alentours. Sa superficie atteint désormais un tiers de Paris. Embarquement immédiat a décidé de s'y perdre. De rencontrer la chair humaine derrière les immenses terminaux de métal et de verre. De déceler qui, dans la ruche humaine, possède l'histoire la plus intéressante à raconter. Car l'aéroport n'est pas qu'un passage obligé vers un ailleurs lointain. Il s'agit surtout du poumon économique de l'Île-de-France. Il lui offre d'ailleurs 86.000 de ses emplois, accueillant 700 entreprises différentes. Pêle-mêle, Embarquement immédiat rencontre Philippe, chef d'escale chez Singapour Airlines, Bérangère, vendeuse dans un magasin duty free, Nicolas, le discret agent de la douane volante, qui furète dans l'aéroport à l'affût de trafics ou encore Gérard, qui chasse, sur les bords de piste, les animaux nuisibles. En mouvement perpétuel, Roissy Charles de Gaulle en est arrivé à polluer autant que le périphérique de Paris. Ce qui ne l'empêche pas d'imaginer déjà quelles seront ses extensions futures.

Sur le même sujet
Plus d'actualité