[DOC] Ecran global

Fascinants mais chronophages, les écrans ont bouleversé notre quotidien. Pour quel meilleur et quel pire?

1123916

60 % des Français se sentiraient dépendants de leurs écrans. Et on les comprend: on en comptabilise en moyenne 6,3 par foyer! Ordinateur, télévision, smartphone, tablette, DS… ont envahi notre quotidien. Visiblement un peu accro elle aussi, Anne-Sophie Lévy-Chambon a remonté le fil qui nous serre si solidement la patte pour évaluer l’impact de cette hyper-cyberconsommation sur nos comportements, nos capacités, notre rapport au temps.

On le sait, le numérique est susceptible de générer le meilleur comme le pire. La réalisatrice a donc choisi d’en recenser, avec le concours d’experts et d’usagers, les points positifs et/ou négatifs dans différents domaines: les écoles – dont certaines ont inauguré des "twittclasses" utilisant les réseaux sociaux comme méthode pédagogique -, l’entreprise, la famille, les maisons de retraite. Elle explore ainsi les conséquences de ces pratiques sur l’apprentissage de l’écriture et de la lecture, la mémoire, la forme physique ou la concentration. Un tour d’horizon présenté avec humour mais un peu fourre-tout qui, à force d’alterner avantages et inconvénients, nous perd un peu.

Si le film, trop anecdotique, se contente souvent de survoler son sujet, il a toutefois le mérite de donner la parole à de passionnants interlocuteurs, dont on aurait aimé qu’ils puissent développer leurs analyses: le psychiatre Serge Tisseron – dont la règle "3-6-9-12" (recommandations sur l’usage des écrans selon l’âge de l’enfant) n’est étrangement pas abordée -, le psychologue et neuroscientifique Stanislas Dehaene, le philosophe Bernard Stiegler… auxquels s’ajoutent enseignants, addictologues et chercheurs. Pas sûr que vous y trouviez comment échapper au burn-out numérique et reprendre en main votre "vraie vie", mais la balade digitale est agréable et donnera du grain à moudre aux anti- comme aux pro-écrans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité