DINOTASIA

Discovery Channel redonne vie à des dinosaures qu'on ne connaissait pas forcément. Sauvage et prenant.

1282175

Vers l'extinction des années 90, la BBC pondait l'ambitieuse série documentaire Sur la terre des dinosaures, qui relatait l'histoire des créatures mésozoïques jusqu'à la fin de leur règne. Racontée par André Dussollier dans sa version française, cette épopée avait donné naissance à une collection (Sur la terre de…) et même à un film. C'était il y a dix ans et des poussières. On pourrait évidemment penser que, depuis lors, les chercheurs n'ont pas appris grand-chose de plus sur nos ancêtres les dinos. Erreur: ils ont bossé et bien bossé, au point de découvrir des nouvelles espèces et de décrypter avec encore plus de précision le quotidien supposé des animaux. Résultat: la chaîne Discovery Channel, en 2012, décidait de donner la réplique  à la série britannique, en façonnant le spectaculaire documentaire Dinotasia.

 

Au menu: tyrannosaures, diplodocus, vélociraptors ou stégosaures, bien sûr. Mais aussi des têtes que les fans de Jurassic Park vont découvrir en attendant la sortie de… Jurassic World en juin prochain. Nous sommes toujours 70 millions d'années plus tôt. Cette fois, c'est la voix de Lorànt Deutsch qui accompagne les images, et il faut avoir les yeux très embrouillés pour ne pas constater les progrès techniques réalisés en une décennie. Les producteurs David Krentz et Erik Nelson, à qui l'on doit La grotte des rêves perdus et Grizzly Man, ne sont pas du genre à bâcler leurs œuvres. Tourné entre la Californie et les îles Canaries, le film enchaîne les combats sauvages entre des bestioles aux dents longues, dont la "véracité" a été supervisée par un pro du dino, le paléontologue américain Thomas Holtz. Résultat: un récit qui en jette, à défaut d'être chargé en émotions ou en leçons d'histoire. Il faut avouer que le challenge n'était pas si fossile…

Sur le même sujet
Plus d'actualité