Diables rouges: Belgique-Slovaquie

La bande à Wilmots accueille les rudes Slovaques pour une remise en forme bien plus cruciale qu'elle n’en a l'air.

778061

On les avait quitté en novembre dernier à Bucarest, après une rencontre amicale face aux Roumains (2-1). Une bizarrerie de calendrier (après plusieurs matchs de qualif et juste avant une longue trêve, ça avait très peu d’intérêt) qui a eu le seul mérite de nous rappeler que les Diables n’étaient pas devenus invincibles.

Ce mercredi, le retour aux affaires s’annonce délicat et tendu face à des Slovaques qui ne connaissent pas la notion de "match amical". La bonne nouvelle pour les spectateurs, c’est que les deux équipes figurent parmi les favoris de leurs groupes respectifs. Du coup, à quasi mi-parcours dans cette course palpitante vers le Brésil, il est hors de question pour elles de snober ou de bâcler une seule minute de jeu.

Sur le papier, les Belges ont l’avantage. Toujours en tête de leur groupe A (à égalité de points avec la Croatie), ils occupent aussi la 10e place des équipes européennes les plus efficaces du moment (devant la France, le Portugal et même l’Espagne!).

Mieux: la FIFA les a récemment hissés à la 20e place du classement mondial, les rapprochant petit à petit de leur meilleure position (16e) obtenue en 2003.

Sans oublier que la bande à Wilmots reste sur une série éblouissante de matchs sans défaite dans cette campagne alors que la Slovaquie s’est faite avoir chez les Grecs (0-1) juste avant l’hiver. C’est sur la pelouse toute neuve du stade de Bruges que nos Diables vont prendre la mesure d’une formation emmenée par son habile capitaine Marek Hamsik (Naples).

L’objectif est clair: façonner les rouages de notre belle armada noir-jaune-rouge avant le double affrontement contre la Macédoine d’ici un mois et demi, où là on ne parlera ni de chiffres, ni de classement, mais seulement de résultat.

Sur le même sujet
Plus d'actualité